Appel au colloque Magri

Appel à communication

Ce colloque international et interdisciplinaire a pour objectif de se pencher sur l’œuvre de Gennaro Magri (ca. 1735-1780), maître de ballet au Théâtre San Carlo de Naples et auteur du Trattato teorico-prattico del Ballo (1779). Il s’agira d’approfondir nos connaissances sur la vie et sur la carrière de Magri en Italie et en Europe, et plus largement de réfléchir sur le rôle de la danse à Naples dans le contexte européen, en s’interrogeant sur l’histoire, la technique, l’esthétique et la poétique de la danse théâtrale, sur sa relation avec la musique, la pantomime, le théâtre, l’opéra et en étudiant les enjeux culturels et sociaux liés à la relation entre danse noble et danse comique, entre style italien et style français, dans le dialogue interculturel entre les nations.

Argumentaire

Si la danse a occupé une place de choix dans le répertoire du Théâtre San Carlo de Naples, les études sur le répertoire chorégraphique, musical et théâtral napolitain du XVIIIe siècle demeurent peu nombreuses, malgré la richesse des sources conservées, trop peu explorées.

Parmi les acteurs de la scène napolitaine, Gennaro Magri, danseur et maître de ballet, mérite une attention particulière. Au théâtre, Magri avait travaillé surtout comme « premier danseur grotesque » : il occupait dans les ballets des rôles principaux de genre comique ou pastoral, opposés aux rôles « sérieux », héroïques ou tragiques. Tout au long de son ouvrage, le Trattato teorico-prattico di ballo (1779) et dans une perspective quasi comparatiste, le danseur napolitain se confronte à la réalité européenne de l’époque ; il cite Jean-Georges Noverre et sa technique, il décrit les pas et les mouvements en les reliant à l’usage spécifique qu’on en fait surtout en France et en Italie.

Unique description de la technique de la danse théâtrale en usage à la fin du XVIIIe siècle qui nous soit parvenue, le Trattato de Magri a fait l’objet à ce jour d’un seul ouvrage monographique (dirigé par Rebecca Harris-Warrick et Bruce Alan Brown, The grotesque dancer on the eighteenth-century stage: Gennaro Magri and his world, Madison, University of Wisconsin Press, 2004). Après une première traduction en langue anglaise (Theorical and practical treatise on dancing, trad. Mary Skeaping et Anna Ivanova, London, Dance books, 1988), il a été édité en Italie, par Carmela Lombardi (in Trattati di danza in Italia del Settecento [G.B. Dufort, G. Magri, F. Sgai], Napoli, Istituto Italiano per gli studi filosofici, 2001) et il fait actuellement l’objet d’une étude systématique dans le cadre du projet de recherche appliquée porté par Arianna Fabbricatore et soutenu par le Centre national de la danse. Une édition critique en français du traité de Magri est prévue.

A partir de l’étude de l’œuvre de Gennaro Magri et de sa carrière européenne, ce colloque a pour objectif de mettre en perspective les résultats de la recherche actuelle, de réfléchir sur le rôle de la danse à Naples dans le contexte européen, sur sa relation avec le théâtre, la musique, la pantomime, en s’interrogeant sur la technique, l’esthétique et la poétique de la danse théâtrale et en étudiant les enjeux culturels et sociaux liés à la relation entre la danse, la musique, l’opéra, dans le dialogue entre les nations.

 

Axes thématiques (non exhaustifs) :

Axe 1. Etat de la danse théâtrale à Naples au XVIIIe siècle

Naples et l’Europe : Influences et circulation des artistes. Genres/styles/registres de danse à Naples, (danse sérieuse/noble, danse comique, grotesque, pantomime). Le répertoire, la dramaturgie, la musique, la chorégraphie, les interprètes. Figures de danseurs et maîtres de ballets à Naples (Dufort, Charles Le Pic…)

Axe 2. Gennaro Magri : interprète, maître de ballet, auteur.

Carrière européenne ; répertoire ; mises en scène, décors et costumes, musique. Le Trattato teorico pratico del ballo : étude, interprétation, réception…

Axe 3 : Pratique, poétique et esthétique

Les sources : livrets de ballets, musiques, iconographie, traités. La danse et l’opéra, le mécanisme spectaculaire. La pantomime et l’éloquence du corps. La relation musique-danse…

Axe 4. Dialogues et confrontations

Danse sérieuse, danse comique, danse grotesque. Style français, style italien. Enjeux des polémiques. Les danseurs grotesques en Italie et en Europe : dialogue avec la commedia dell’arte ; présence dans les livrets, réception, controverses…

Modalités de soumission :

Conçu dans une perspective d’échange entre les démarches théoriques et pratiques, ce colloque accueillera des interventions scientifiques et des propositions de professionnels de la musique et de la danse. Il articulera plusieurs formes de communications :

  • présentation ou atelier pratique
  • table ronde
  • conférence

Les propositions d’intervention, avec un titre, un descriptif (max une page) et la forme choisie, accompagnées d’une notice biographique (10 lignes) sont à envoyer à magri.project@gmail.com au plus tard le 31 mars.

Toutes les propositions seront examinées par le comité scientifique international qui donnera sa réponse fin avril 2015.

Les langues acceptées sont le français, l’italien et l’anglais.

Les modalités pratiques et de prise en charge des participants seront précisées ultérieurement.

 

Coordination : Arianna Fabbricatore, Université Paris-Sorbonne

 

Comité d’organisation :

Paologiovanni Maione, Conservatorio San Pietro a Maiella

Delphine Vernozy, Paris-Sorbonne

 

Comité scientifique :

Francesco Cotticelli, Seconda Università di Napoli

Arianna Fabbricatore, Université Paris-Sorbonne

Rebecca Harris-Warrick, Cornell University de New York

Paologiovanni Maione, Conservatorio San Pietro a Maiella

Marie-Thérèse Mourey, Université Paris-Sorbonne

José Sasportes, Universidade Nova de Lisboa

 

Cette manifestation est placée sous le patronage de la Commission nationale italienne de l’UNESCO


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.