Histoires de danse

Quel rôle la danse jouait-elle dans la société de l’époque moderne ? De quel univers était-elle l’expression ? De la noble danse de bal aux joyeuses chaconnes d’Arlequin, des ballets pantomimes aux libelles polémiques des hommes de lettres en passant par la figure incontournable du maître de ballet : la culture de la danse a dominé le XVIIIe siècle.

Avec l’objectif de créer un lien entre la recherche universitaire et le grand public, la conférence-spectacle « Histoires de danse » invite à découvrir la danse dans l’espace social et culturel de l’Europe moderne et à réfléchir sur une histoire de rivalités : la parole et le corps, la danse italienne et la danse française, l’aristocratie dominante et la bourgeoise émergente. Entre musique, littérature et philosophie, il s’agit de comprendre les enjeux du corps qui danse et de mesurer toute l’actualité de ces enjeux dans la société d’aujourd’hui.

 

Conférence-spectacle d’Arianna Fabbricatore, 8 octobre 2016, Théâtre de San Carlo, Naples.

Avec Letizia Dradi e Roberto Quintarelli (chorégraphies); Federico Fabbricatore (Violon); Pino L’Abbate (lecture des textes); réalisation vidéo Aniello Ferrone.

Avec le haut patronage de la Commission nationale italienne pour l’UNESCO, la mairie de Naples, la fondation du théâtre San Carlo, l’Institut français de Naples, la Seconda Università di Napoli, l’association AIRDANZA (Italie).

Avec le soutien financier de l’université Paris-Sorbonne, (Conseil académique, Labex OBVIL, ED III Littératures françaises et comparée, CELLF, ELCI, REIGENN), le CND (Centre national de la danse), la Fondation Pietà de’ Turchini, l’association ACRAS.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *