La danse et les outils numériques

La danse constitue pour la France une pratique enracinée dans son histoire sociale, politique, culturelle et artistique. Depuis les lettres patentes de 1662, la fondation de l’Académie de Danse, première institutionnalisation de la danse en Europe, avait l’objectif de recenser et normaliser la technique française de la « belle danse », ancêtre de la danse classique, et d’assurer son rayonnement en toute l’Europe.

Grâce à cette politique, la langue française est aujourd’hui le langage international de la danse. En 2016, l’Opéra de Paris et son école défendent toujours une pratique qui est propre aux Français et qui en fait une spécificité partout dans le monde. Si la France a réussi à créer, développer et imposer un style qui lui est propre, la circulation des artistes et des styles étrangers a souvent provoqué des confrontations qui n’ont pas manqué de polémiques. Depuis l’émergence et le rayonnement de la danse théâtrale dans les cours européennes, on s’est sans cesse interrogé sur le rôle que la danse occupe dans la société, sur ses limites, sur les relations avec les autres arts.

Quels sont les enjeux liés aux discours critiques sur la danse ? Quels sont les éléments qui permettent de distinguer les pratiques françaises des autres pratiques européennes ? Comment la danse s’articule-t-elle avec la littérature et les autres arts ?

Quelles sont les références et les modèles théoriques de la danse ? Comment peut-on rendre visible le réseau d’emprunts dans les discours sur la danse et identifier les stratégies conceptuelles communes aux autres arts ? Dans quelle mesure le numérique peut-il contribuer à mettre en évidence les mécanismes de confrontation culturelle entre les nations ?

A partir de ces problématiques et au sein du projet général « Discours sur la danse », le projet scientifique du GRDDanse XVIIe-XIXe siècle, qui s’inscrit dans une dimension herméneutique, vise expérimenter les outils numériques pour une nouvelle compréhension des discours sur la danse.

Projet et activités scientifiques du GRDDanse (Groupe recherche Discours sur la danse XVIIe-XIXe siècle) coordonnée par Arianna Fabbricatore.  Programme de recherche : Herméneutiques de la danse.

Projet « Discours sur la danse » Coordonné par Delphine Vernozy et Arianna Fabbricatore, Laboratoire d’excellence OBVIL Paris-Sorbonne

Téléchargez ici le programme des activités de recherche du GRDDanse

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *